24 novembre 2008

Le roman de mon déménagement - chronique du système douanier au Venezuela

Ou comment 25 jours après leur arrivée au Venezuela, je n'ai toujours pas reçu mes effets personnels!

Car ici tout prend du temps...

D'abord, il a fallu que je réunisse l'ensemble des documents nécessaires à l'importation "en règle" de mes effets. Liste de colisage, document détaillant la valeur de chaque carton, copie de toutes les pages du passeport, copie de mon RIF (relevé d'identité fiscale délivré par le SENIAT et qui aura été, curieusement, assez facile à obtenir), etc.

Mes affaires sont ensuite parties de Tokyo, par voie maritime jusqu'à Los Angeles, pour être ensuite transférées par camion jusqu'à Miami et prendre un vol pour Caracas. Jusque là tout allait bien.

Ensuite...c'est une fois au Venezuela que tout se complique :-)

Quand un envoi aérien arrive au Venezuela dans une "consolidation" (plusieurs envois sous un même document aérien), on doit récupérer les documents originaux auprès de la ligne aérienne, regrouper les factures commerciales des envois pour pouvoir faire le transfert depuis l'entrepôt de la ligne aérienne à nos entrepôts. Déjà là, on m'a demandé ma facture commerciale - comment voulez vous que j'aie une facture commerciale pour des effets personnels? Mes collègues ont mis un peu de temps à comprendre mais ils ont enfin fini par assimiler le fait qu'ils devraient utiliser la lettre décrivant la valeur estimée de mes effets personnels pour pouvoir procéder à leur transfert.

Deuxième péripétie...On m'avait fait remplir une Carta de Poder, c'est un formulaire que l'on remplit pour autoriser l'entreprise de transport à dédouaner ses effets personnels. Résultat: 3 jours après l'arrivée du vol, mon collègue s'est rendu compte qu'il m'avait fait remplir un document pour la douane maritime alors que l'envoi arrivait en aérien...On prend donc les mêmes et on recommence!

Une fois que le transfert est terminé, si on fait la douane d'un embarquement, on procède à l'évalution des droits à payer et en parallèle on continue le processus douanier. Tout embarquement qui arrive au Venezuela doit être rentré dans le système informatique des douanes Sidunea, et là le système émet son verdict:

- Vert: tout est bon, l'embarquement peut être dédouané sans inspections (autant dire que cela n'arrive jamais...)

- Jaune: inspection des documents

- Rouge: inspection physique de l'envoi et inspection des documents

Là je vous avoue une chose, je ne sais pas à quelle sauce a été mangé mon déménagement. En fait, je préfère ne pas savoir, cela me stresserait de trop si je sais qu'il a été ouvert. On verra à la réception (encore faut-il que je finisse par le recevoir....).

On continue nos aventures.

Un beau matin, on me demande de décrire carton par carton, le contenu de mon déménagement. Une blague? non. Ainsi, j'ai du inventer le contenu de 5 cartons de cuisine, de 4 cartons de vêtements, de 6 cartons de décorations, etc. comment voulez vous que je me rappelle ce que les déménageurs avaient emballé? Cet épisode fut également assez comique car je n'ai pas la prétention de connaître tout le vocabulaire de la maison en espagnol, et j'ai donc du mettre mes collègues à contribution.

Après, j'ai du réviser à la baisse les montants estimés pour la valeur de mes affaires, pour faire baisser d'autant le montant des taxes à payer. En effet, au Venezuela, si la personne qui importe ses effets personnels n'a pas séjourné au moins un an dans le pays, il/elle doit payer des taxes d'un montant de 5 à 20% de la valeur CIF, plus 1% de la valeur CIF, plus 9% de TVA.

Et quand enfin tout cela est terminé...arrive le moment de payer les taxes pour pouvoir faire sortir les affaires et les livrer. Mes collègues étant très doués, on a quand même mis 4 jours à coordonner tout ça, avec entre autres une petite erreur qui a tout fait foirer le dernier jour - jeudi dernier, jour où j'aurais normalement pu recevoir mes affaires.

Vendredi, le paiment est confirmé, ne manque plus que l'émission du "bon de sortie" par le système Sidunea, qui s'obstinera toute la journée à nous cracher ce fichu document. Résultat: moi qui croyais avoir mes affaires pour m'occuper le week-end , raté.

Aujourd'hui lundi, pas de nouvelles et je n'ai même pas voulu en demander tellement je suis blasée. Je vais les appeler demain, histoire aussi de leur rappeler que je ne suis pas là ni jeudi ni vendredi - ce serait quand même ballot qu'ils arrivent à me livrer juste quand je ne suis pas physiquement présente pour recevoir mes affaires.

Suite au prochain numéro....

Posté par celine151 à 17:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Le roman de mon déménagement - chronique du système douanier au Venezuela

    Ma pauvre!

    Sincerement je ne me souviens pas avoir rencontre autant de problemes quand nous y etions...mais il n'y avait pas encore Chavez au pouvoir! Bon courage. Bisous. Maithe.

    Posté par Maithe, 25 novembre 2008 à 09:06 | | Répondre
  • Swiss Made Watches

    Ethiopian emperor, 1948 pink[url=http://www.goldswatches.com/] gold watches [/url], Patek Philippe Calibre 89, top Geneva auction lists.
    A traditional
    [url=http://www.alljewishlinks.com/] Jewish Wedding [/url] is full of meaningful rituals,symbolizing the beauty of the relationship of husband and wife, as well as their obligations to each other and to the Jewish people. Re-install the [url=http://www.freelaptopbattery.com/] laptop battery [/url] into your laptop and start enjoying your laptop’s new leaseof life.here are hundreds of accessories available in the market that can help you geekify and
    fashionify your laptops by many folds. Here are 10 of them as gadgetophilia brings you 10 best modern day [url=http://www.laptopaccessoriesstore.org/] laptop accessories [/url]. Take a look.Our range of [url=http://www.tiffanystores.org/] Tiffany Jewelry [/url] is probably the largest you will find in a variety of lengths and styles!

    Posté par Swiss Made Watch, 19 août 2010 à 04:32 | | Répondre
  • adidas f50 adizero leather

    We are not going to withdraw from that effort. In my opinion, for us to withdraw from that effort would mean adidas adizero f50 not only of South Vietnambut Southeast Asia. So we’re going to stay there. http://www.soccers-cleats.com/ PZZ

    Posté par adidas f50, 06 janvier 2012 à 03:17 | | Répondre
  • adidas f50 adizero leather

    We are not going to withdraw from that effort. In my opinion, for us to withdraw from that effort would mean adidas adizero f50 not only of South Vietnambut Southeast Asia. So we’re going to stay there. http://www.soccers-cleats.com/ PZZ

    Posté par adidas f50, 06 janvier 2012 à 03:22 | | Répondre
  • adidas f50 adizero

    I have found it worth living, and would gladly live it again if the chance were offered me. http://www.ussoccercleat.com/ CF

    Posté par adidas f50, 23 mars 2012 à 04:20 | | Répondre
Nouveau commentaire