03 décembre 2008

Le roman de mon déménagement - suite mais pas fin!

Quand je vois que mon précédent post sur mes effets personnels date du 24 Novembre, je me fais peur toute seule.
C'est qu'on est le 2 décembre et que je ne les ai toujours pas!!!

La semaine dernière, il aura fallu pratiquement toute la semaine pour régler ce fichu problème du système douanier. Je les avais prévenus que je ne serai pas sur Caracas ni jeudi ni vendredi, mais comme ici envoyer un email ne veut pas dire qu'il sera lu ni qu'on lui prêtera une attention quelconque, ils ont donc fait l'effort de me contacter vendredi pour me dire que tout était prêt pour me livrer!!! Petit problème logistique : j'étais à Bogota.

Rendez-vous est donc pris pour le lundi. Hier, on se rend compte qu'il n'y a pas de véhicules disponibles et on programme pour auijourd'hui, le camion sortira à la première heure pour venir à Caracas.

Ce matin on me le confirme, et on m'appelera quand ils sont sur l'autoroute. A 11h30 je me rends compte que je n'ai toujours pas reçu d'appel, mais j'ai tellement de trucs à régler au boulot que je n'ai même pas le temps de téléphoner pour vérifier ce qui se passe...ainsi toute la journée jusqu'à 16h30 où on m'informe que finalement le camion n'est pas encore sorti de Maiquetia (là où se trouvent nos entrepôts vers l'aéroport) car on attend encore l'autorisation de la Garde Nationale pour pouvoir livrer les effets...

Au Venezuela la Garde Nationale a effectivement instauré une procédure qui consiste à vérifier tous les envois sortant pour être livrés, histoire de compliquer un peu plus le schmilblik et surtout de se faire un peu d'argent de poche. Manque de bol, chez nous on ne donne pas un centime, manque de bol pour nous car du coup voilà comment un envoi peut se retrouver coincé pendant toute une journée auprès de la Garde nationale.

On m'a informée qu'ils allaient conclure cette dernière étape aujourd'hui et me livrer demain à 7h du matin. Franchement, j'ai deux gros doutes:
- finir aujourd'hui alors qu'à 16h30 on avait toujours pas les tampons de Garde nationale, dont je mets en doute les éventuelles heures supplémentaires passé 17h?
- me livrer à 7h du matin alors que l'envoi viendrait de Maiquetia, avec les embouteillages que l'on connaît dans ce sens de la circulation?

Et le pire: mais OU vont être mes affaires cette nuit vu que si c'est vraiment fini aujourd'hui, cela veut dire que tout est dehors...!!! si j'y pense trop je ne vais pas dormir de la nuit!!!

Posté par celine151 à 02:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le roman de mon déménagement - suite mais pas fin!

Nouveau commentaire